LR à Pécresse: "Inutile de surfer sur les vaines polémiques" autour de la loi Veil

Magazine santé, l'actu Santé

Magazine santé, l'actu Santé

LR à Pécresse: "Inutile de surfer sur les vaines polémiques" autour de la loi Veil

Le lundi 11 février 2019 à 13:39 LR avortement élections européennes

LR à Pécresse: "Inutile de surfer sur les vaines polémiques" autour de la loi Veil

La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse à Paris, le 11 juillet 2018
La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse à Paris, le 11 juillet 2018

Les Républicains (LR) ont réaffirmé lundi leur attachement à la loi Veil sur l'IVG, jugeant "inutile de surfer sur les vaines polémiques" et sur "l'air du temps", en réponse à une déclaration de Valérie Pécresse sur la tête de liste du parti aux européennes François-Xavier Bellamy.

Dans un entretien au magazine Elle, la présidente de l'Ile-de-France a appelé son parti à "réaffirmer" son "soutien" à la loi Veil face au "vrai risque" de voir certains électeurs effrayés par le choix de M. Bellamy pour le scrutin du 26 mai.

"Il n'est pas utile de réaffirmer notre attachement à la loi Veil puisque nous sommes attachés à la loi Veil et que personne n'a dit que nous remettions en question la loi Veil", a rétorqué l'une des porte-parole de LR, Lydia Guirous, lors d'un point-presse.

"L'IVG est un acquis pour les femmes, restera un acquis pour les femmes, ce n'est pas un sujet de campagne européenne. Il n'est pas utile de surfer sur les vaines polémiques et les vaines caricatures de l'air du temps", a poursuivi Mme Guirous.

Mme Pécresse a dit redouter "que la campagne électorale ne soit enfermée dans des polémiques concernant les convictions de notre tête de liste". "Pour l’Européenne convaincue que je suis, il faudrait parler d’abord et avant tout de notre projet pour l’Europe", a ajouté l'ancienne ministre.

Le choix du jeune philosophe et adjoint au maire de Versailles François-Xavier Bellamy, personnalité au profil conservateur opposé au mariage homosexuel et à l'IVG à titre personnel, a suscité des doutes jusque dans son propre camp.

M. Bellamy a déclaré qu'il était "hors de question de revenir sur la loi Veil", tout en prônant une "politique de santé publique" visant à faire baisser le nombre d'IVG.

ERIC PIERMONT, © 2019 AFP


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.